Veille informationnelle

Le centre de documentation recherche et sélectionne pour vous des informations d’actualité et des ressources documentaires de toutes sortes, d’ici et d’ailleurs dans le monde, touchant la santé et la sécurité dans le secteur de la construction.

Vous pouvez rechercher un sujet en consultant les catégories présentées ou en inscrivant un mot clé dans le carré de recherche.

Pour être informé de chaque parution, inscrivez-vous à la veille informationnelle.

Cette veille est présentée à titre informatif seulement et les hyperliens sont effectués vers les producteurs de l’information originale. Elle ne représente pas une prise de position ou une opinion de l’ASP Construction ni ne garantit l’exactitude ou l’intégralité des informations répertoriées.

Novembre 2017
    Accident et maladie professionnelle
    • International Safety Equipment AssociationPresident Charles Johnson hailed the “instrumental” efforts of several leading safety equipment managers in developing ANSI/ISEA 121, a forthcoming standard on the prevention of objects dropped from heights. The standard seeks to set minimum design, performance and labeling requirements for solutions intended to reduce industrial-related and occupational-related dropped item incidents. [...]

    • Alors que le marché de la location de plates-formes élévatrices mobiles de personnes a augmenté en 2016, le taux d’accidents mortels en rapport avec leur utilisation a été moins important qu’en 2015. Selon les derniers résultats communiqués par l’International Powered Access Federation (IPAF), le taux d'accidents mortels liés aux plates-formes élévatrices mobiles de personnes (PEMP) a diminué en 2016, malgré l'augmentation marquée de location et du nombre total de jours de location dans le monde sur la même période. […]

    • « Signalement-tique » est un site Web et une application pour smartphone mis en place par l'Inra et l'Anses, avec le ministère des Solidarités et de la Santé (France). Le projet met à contribution les volontaires qui souhaitent participer aux recherches pour la lutte contre les tiques et les maladies qu'elles transmettent (notamment la maladie de Lyme) en organisant une collecte d'informations sans précédent : déclarer sa piqûre ou celle de son animal domestique, la géolocaliser, transmettre une photo et même envoyer les tiques aux équipes scientifiques. Des informations sur la prévention ou la méthode pour enlever une tiquesont également fournies.

      Source : INRS. La lettre d’information, septembre 2017.
      http://ephytia.inra.fr/fr/P/159/Signalement_TIQUE
    • La Chambre des Länder allemande a décidé il y a un mois de reconnaître de nouvelles pathologies comme maladies professionnelles. Parmi celles-ci, une est la conséquence de l'inhalation de HAP (Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques). Il s'agit du cancer de la vessie. Sont notamment concernés les travailleurs exerçant sur les enrobés routiers. De nouvelles connaissances scientifiques et médicales ont entraîné cette décision. À noter, qu'outre ce type de cancer, ceux du poumon et du larynx sont inscrits également comme maladie professionnelle liée à une exposition à ces HAP. […]

    • Au cours de la réparation d’une fuite dans le réservoir d’une citerne routière à éléments multiples, une explosion survient et cause la mort du soudeur. Que s’est-il passé? […]

      Source : Landry, K. « Explosion mortelle ». Prévention au travail. Vol. 30, no 2, été 2017. P. 33. (Les accidents nous parlent / CNESST).
      http://www.preventionautravail.com/les-accidents-nous-parlent/454-explosion-mortelle.html
    • Syndrome des vibration main-bras

      La vidéo s’adresse aux travailleurs manipulant des outils vibrants, tels meuleuse, marteau-piqueur, scie à chaîne, découpeuse à disque, etc. Elle traite du syndrome des vibrations main-bras ─ les vibrations sont transmises à la main et se répercutent au bras ─ qui survient à la suite d’une exposition régulière à des vibrations. Elle signale quelques symptômes et effets de cette maladie pouvant se manifester : blancheur des doigts, picotements, engourdissements, perte de force de préhension. Comme il n’existe pas, en Amérique du Nord, de réglementation concernant le contrôle de l’exposition aux vibrations, les organisations doivent veiller à ce que les risques soient maîtrisés. Aussi, la vidéo propose des mesures de contrôle administratives ainsi que des méthodes de travail pour y parvenir. D’une part, élimination, substitution, confinement et d’autre part, utilisation d’outils adaptés aux tâches et toujours bien entretenus, prise de périodes de repos, maintien de la chaleur corporelle durant le travail (en particulier les mains), sont des exemples évoqués. 

       Disponible au centre de documentation de l'ASP Construction à la cote DV-001199.

      Source : Safetycare. Syndrome des vibrations main-bras. [Burlington, Ont.] : Safetycare, [2017]. DVD (7 min).
    • Brûlures

      Cette vidéo se penche sur l’administration des premiers soins aux victimes de brûlures. Elle procède à une explication détaillée de la structure et des fonctions de la peau pour comprendre les dommages cutanés occasionnés par les brûlures. Elle énonce les causes, les trois classes des brûlures et les sérieuses complications qui peuvent en résulter : infection, état de choc et détresse respiratoire. Elle aborde les principes généraux à appliquer avec les victimes brûlées ainsi que les premiers soins selon les types de brûlures : électriques et chimiques, par flamme et ébouillantage. Les lignes directrices concernant le recours à l’assistance médicale complètent la vidéo. Attention, des images de réelles brûlures sont présentées. 

      Disponible au centre de documentation de l'ASP Construction à la cote DV-001200.

      Source : Safetycare. Brûlures. [Burlington, Ont.] : Safetycare, [2017]. DVD (17 min).
    Amiante
    • Ce mémoire est déposé dans le cadre de la consultation publique sur l’approche proposée en matière de réglementation pour interdire l’amiante et les produits contenant de l’amiante. Préoccupé par les effets de l’amiante sur la santé humaine ainsi que les enjeux associés à son contrôle, l’INSPQ salue l’initiative du projet de loi fédérale visant l’interdiction de l’amiante au Canada. Il émet toutefois des réserves et des recommandations sur quatre des exemptions prévues à la nouvelle approche réglementaire. Ces exemptions, qui pourraient exposer des travailleurs et la population générale. L’INSPQ s’interroge enfin sur l’exemption générale sur les traces d’amiante d’origine naturelle qui nécessiterait certaines précisions. […] 

      Source : De Guire, L.; Levasseur, M.-E.; Adib, G.; Krupoves, A.; Chapados, M. Consultation sur l’approche proposée en matière de réglementation pour interdire l’amiante et les produits contenant de l’amiante. [Montréal] : Institut national de santé publique du Québec, 2017. 5 p.
      https://www.inspq.qc.ca/publications/2266
    • Alors que la présence d’amiante dans des produits nouvellement installés a grandement diminué au Canada au cours des dernières décennies, de nombreuses utilisations plus anciennes sont encore dans des résidences, des immeubles et des produits. Les matériaux contenant de l’amiante pourraient présenter un danger important dans le milieu de travail et les gens qui inhalent des fibres d’amiante risquent de développer des maladies graves, souvent mortelles. Ce cours en ligne d’une heure permet aux employeurs et aux travailleurs qui ne sont pas directement associés à des industries liées à l’amiante d’acquérir les connaissances nécessaires pour reconnaître, évaluer et gérer les risques associés à l’amiante dans le milieu de travail. […]

      Source : CCHST. Liaison, novembre 2017.
      http://www.cchst.ca/products/courses/asbestos/
    • Une vidéo édifiante tournée en 1942 intitulée "les utilisations merveilleuses de l'amiante". Apparaissent notamment des ouvrières manipulant du tissu amianté pour fabriquer des tenues de pompier ou du tissu résistant aux brûlures de cigarettes.

    Appareil de levage et gréage
    Bruit et vibration
    • L’un des dangers les plus courants en milieu de travail, le bruit peut avoir de graves conséquences sur notre santé, notre sécurité et notre mieux-être. Le bruit peut incommoder et perturber, poser un risque pour notre sécurité, s’il devient impossible d’entendre les alertes, les paroles et la machinerie, et même endommager l’ouïe de façon définitive. Partagez notre plus récent document infographique, dans lequel on trouve une description des dispositions de la loi et des façons par lesquelles les milieux de travail peuvent prévenir la perte auditive de façon proactive. […]   

    • Une entreprise québécoise lance une protection auditive haute-performance doublée d’un système de communication bidirectionnel. La surdité due au bruit ambiant excessif est l’une des lésions professionnelles les plus répandues au monde, affectant plus de 100 millions de travailleurs. Au Québec, depuis 2010, plus de 4000 cas de surdité professionnelle ont été acceptés par la CNESST annuellement. Lorsqu’un employé atteint de surdité continue d’évoluer dans un milieu de travail bruyant, l’enjeu des communications se pose plus cruellement encore. « Quand il faut choisir entre protéger l’audition et comprendre ce que le collègue tente de nous dire, la plupart des gens se disent “J’ai une job à faire” et retirent leur protection », dit Nick Laperle, fondateur de Eers. Selon l’entrepreneur, c’est un choix que personne ne devrait avoir à faire. […]

    • Syndrome des vibration main-bras

      La vidéo s’adresse aux travailleurs manipulant des outils vibrants, tels meuleuse, marteau-piqueur, scie à chaîne, découpeuse à disque, etc. Elle traite du syndrome des vibrations main-bras ─ les vibrations sont transmises à la main et se répercutent au bras ─ qui survient à la suite d’une exposition régulière à des vibrations. Elle signale quelques symptômes et effets de cette maladie pouvant se manifester : blancheur des doigts, picotements, engourdissements, perte de force de préhension. Comme il n’existe pas, en Amérique du Nord, de réglementation concernant le contrôle de l’exposition aux vibrations, les organisations doivent veiller à ce que les risques soient maîtrisés. Aussi, la vidéo propose des mesures de contrôle administratives ainsi que des méthodes de travail pour y parvenir. D’une part, élimination, substitution, confinement et d’autre part, utilisation d’outils adaptés aux tâches et toujours bien entretenus, prise de périodes de repos, maintien de la chaleur corporelle durant le travail (en particulier les mains), sont des exemples évoqués. 

       Disponible au centre de documentation de l'ASP Construction à la cote DV-001199.

      Source : Safetycare. Syndrome des vibrations main-bras. [Burlington, Ont.] : Safetycare, [2017]. DVD (7 min).
    Cadenassage
    Chantier
    Divers
    Électricité
    Enquête après accident
    Équipement de protection individuelle
    • Une entreprise québécoise lance une protection auditive haute-performance doublée d’un système de communication bidirectionnel. La surdité due au bruit ambiant excessif est l’une des lésions professionnelles les plus répandues au monde, affectant plus de 100 millions de travailleurs. Au Québec, depuis 2010, plus de 4000 cas de surdité professionnelle ont été acceptés par la CNESST annuellement. Lorsqu’un employé atteint de surdité continue d’évoluer dans un milieu de travail bruyant, l’enjeu des communications se pose plus cruellement encore. « Quand il faut choisir entre protéger l’audition et comprendre ce que le collègue tente de nous dire, la plupart des gens se disent “J’ai une job à faire” et retirent leur protection », dit Nick Laperle, fondateur de Eers. Selon l’entrepreneur, c’est un choix que personne ne devrait avoir à faire. […]

    • Lorsqu’on choisit un gant de travail d'hiver, on doit souvent choisir l'équilibre entre la protection contre le froid et le maintien de la dextérité de vos mains. En effet, plus il y a d'isolant, plus les gants sont chauds, mais aussi plus épais, ce qui interfère avec la dextérité recherchée. Dans un gant bien ajusté, vos doigts doivent presque, mais pas tout à fait, toucher les extrémités des gants. Cela maximise la chaleur. Aussi, pour les travaux d'hiver à l'extérieur, les mains doivent être gardées au sec. Pour être au chaud, vous avez donc besoin d'un gant d'hiver étanche et imperméable. Selon le degré de chaleur et de dextérité dont vous avez besoin, considérez les 3 éléments suivants pour choisir le bon gant d'hiver. […]

    Ergonomie
    • De nombreux travailleurs utilisent chaque jour des marteaux, des clés, des pinces, des tournevis et d’autres outils à main. Les outils à main électriques et non électriques, comme les perceuses, sont beaucoup utilisés dans diverses industries et à la maison. En plus des blessures courantes comme les coupures et les contusions, l’utilisation fréquente et prolongée d’outils à main peut provoquer des douleurs, des raideurs, de la fatigue et des maux qui, lorsqu’ils ne sont pas traités, peuvent entraîner divers troubles musculo-squelettiques chroniques. Vous pouvez aider à réduire ces types de blessures et de troubles musculo-squelettiques liés au travail en choisissant le bon outil pour le travail à effectuer et en l’utilisant correctement. […]

      Source : Le Rapport sur la santé et la sécurité, vol. 15, no 9, 2017.
      http://www.cchst.ca/newsletters/hsreport/issues/2017/09/ezine.html#hsreport-ontopic
    Espace clos
    Incendie et explosion
    Innovation
    • Une entreprise québécoise lance une protection auditive haute-performance doublée d’un système de communication bidirectionnel. La surdité due au bruit ambiant excessif est l’une des lésions professionnelles les plus répandues au monde, affectant plus de 100 millions de travailleurs. Au Québec, depuis 2010, plus de 4000 cas de surdité professionnelle ont été acceptés par la CNESST annuellement. Lorsqu’un employé atteint de surdité continue d’évoluer dans un milieu de travail bruyant, l’enjeu des communications se pose plus cruellement encore. « Quand il faut choisir entre protéger l’audition et comprendre ce que le collègue tente de nous dire, la plupart des gens se disent “J’ai une job à faire” et retirent leur protection », dit Nick Laperle, fondateur de Eers. Selon l’entrepreneur, c’est un choix que personne ne devrait avoir à faire. […]

    • Auparavant reliée qu’à la science-fiction, l’arrivée des robots sur nos lieux de travail deviendra bientôt une réalité. Et la construction s’avère un domaine où leur développement est le plus important. Alors, les travailleurs de la construction seront-ils prochainement remplacés par des robots ? En ce moment, on retrouve sur nos chantiers des robots aidant à la surveillance et l’analyse. Bientôt, il y aura également des robots capables de réaliser des travaux de maçonnerie ou de briquetage. […]

    • Une petite entreprise spécialisée dans les travaux d'accès difficiles a investi dans un drone afin d'inspecter les pales d'éoliennes. Le salarié n'est plus obligé de travailler en hauteur pour réaliser ces inspections. France.

    • Unmanned aerial vehicles (UAVs) often called drones are increasingly used for military, recreational, public, and commercial purposes. UAVs have the potential to prevent injury and death in the construction industry where nearly 1,000 workers died in 2015. Advancements in UAV technology could help reduce construction-related injury and death from falls, toxic chemical exposures, electrical hazards, or traumatic injury from vehicle and equipment collisions. As is the case with other emerging technologies, occupational safety assessments of UAVs lag behind technological advancements. UAVs may create new workplace hazards that need to be evaluated and managed to ensure their safe operation around human workers. A recent paper from the National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH) in the American Journal of Industrial Medicine “Unmanned Aerial Vehicles in Construction and Worker Safety” describes the four major uses of UAVs, including their use in construction, the potential risks of their use to workers, approaches for risk mitigation, and the important role that safety and health professionals can play in ensuring safe approaches to their use in the workplace. […]

    • Les chutes de hauteur demeurent une des principales causes d’accidents graves et de décès dans l’industrie québécoise de la construction. Investir dans la santé et la sécurité des travailleurs, c’est aussi gagner en productivité au chantier. Coffrage Alliance en témoigne. Bien que les travailleurs en soient les premières victimes, les entreprises en subissent également les contrecoups. C’est d’ailleurs ce qui a motivé Coffrage Alliance à concevoir un système de paliers pour assurer le déplacement sécuritaire de ses travailleurs à l’intérieur d’un système de coffrage autogrimpant du fabricant français Doka. […]

    Lois et règlements
    • Pour des milliers de travailleurs et d’entreprises du secteur de la construction résidentielle, commerciale et industrielle de la Saskatchewan, il est maintenant plus facile d’accéder à la réglementation provinciale sur la santé et la sécurité, et sur le travail. La nouvelle application de la Saskatchewan Construction Safety Association (SCSA), appelée Guide to OHS Legislation, a pour but d’aider les employeurs et les employés de la Saskatchewan à comprendre les obligations réglementaires applicables à leur milieu de travail et à s’y conformer. Chacun des sujets compris dans le guide comprend un résumé, ainsi que des ressources connexes, comme des alertes de danger et des causeries sur la sécurité. […]

      Source : Le Rapport sur la santé et la sécurité, vol. 15, no 9, 2017.
      http://cchst.ca/newsletters/hsreport/issues/2017/09/ezine.html#hsreport-partners
    Métier
    Outil / appareil / machine
    Santé et sécurité du travail
    Secours et sauvetage
    • Brûlures

      Cette vidéo se penche sur l’administration des premiers soins aux victimes de brûlures. Elle procède à une explication détaillée de la structure et des fonctions de la peau pour comprendre les dommages cutanés occasionnés par les brûlures. Elle énonce les causes, les trois classes des brûlures et les sérieuses complications qui peuvent en résulter : infection, état de choc et détresse respiratoire. Elle aborde les principes généraux à appliquer avec les victimes brûlées ainsi que les premiers soins selon les types de brûlures : électriques et chimiques, par flamme et ébouillantage. Les lignes directrices concernant le recours à l’assistance médicale complètent la vidéo. Attention, des images de réelles brûlures sont présentées. 

      Disponible au centre de documentation de l'ASP Construction à la cote DV-001200.

      Source : Safetycare. Brûlures. [Burlington, Ont.] : Safetycare, [2017]. DVD (17 min).
    SIMDUT / SGH
    Substance dangereuse
    • La poussière de bois est plus qu’un simple irritant nasal présent dans l’air ambiant d’un atelier ou s’accumulant sur le sol. Le fait de respirer ces minuscules particules de poussière peut être dangereux et, au fil du temps, peut rendre malade. Le travail du bois, qu’il s’agisse du sciage, du toupillage ou du ponçage, peut produire de la poussière de bois. Lorsque la poussière est transportée dans l’air, vous risquez d’en inhaler. Cela peut se produire lorsqu’on enlève cette poussière des meubles, qu’on effectue des travaux d’entretien ou qu’on nettoie de l’équipement (p. ex. vider le sac d’un système de dépoussiérage ou d’un aspirateur). La poussière fine produite lors du travail du bois entraîne des niveaux d’exposition plus élevés. Dans des conditions semblables, le bois franc (comme l’érable et le chêne) produit généralement plus de poussière que le bois mou (p. ex le cèdre et le pin), et le bois sec tend à produire plus de poussière que le bois plus humide. […]

      Source : Le Rapport sur la santé et la sécurité, vol. 15, no 9, 2017.
      http://www.cchst.ca/newsletters/hsreport/issues/2017/09/ezine.html#hsreport-tipstools
    • OSHA’s respirable crystalline silica construction standard became enforceable on Saturday, Sept. 23, 2017. The standard establishes a new 8-hour time-weighted average (TWA) permissible exposure limit (PEL) of 50 µg/m3, an action level of 25 µg/m3, and ancillary requirements. The new PEL is approximately 20 percent of the previous PEL for construction. […]

    Travail à la chaleur / au froid
    • Lorsqu’on choisit un gant de travail d'hiver, on doit souvent choisir l'équilibre entre la protection contre le froid et le maintien de la dextérité de vos mains. En effet, plus il y a d'isolant, plus les gants sont chauds, mais aussi plus épais, ce qui interfère avec la dextérité recherchée. Dans un gant bien ajusté, vos doigts doivent presque, mais pas tout à fait, toucher les extrémités des gants. Cela maximise la chaleur. Aussi, pour les travaux d'hiver à l'extérieur, les mains doivent être gardées au sec. Pour être au chaud, vous avez donc besoin d'un gant d'hiver étanche et imperméable. Selon le degré de chaleur et de dextérité dont vous avez besoin, considérez les 3 éléments suivants pour choisir le bon gant d'hiver. […]

    • Puisque certaines nuits d’automne sont propices au développement de givre, de minces couches de glace ou de neige, nous vous invitons à prendre les mesures préventives nécessaires pour éviter les risques d’accident (chute au même niveau, chute à un niveau inférieur, etc.). Il est de la responsabilité de l’employeur et des travailleurs de détecter les situations à risque et de contrôler la tenue des lieux de travail. Assurez-vous que les équipements de protection individuels (bottes de travail) et les produits de déglaçage nécessaires pour éliminer les surfaces glissantes sont disponibles et correctement utilisés. […]

    •  Dans de nombreux secteurs industriels, les travailleurs sont confrontés à des contraintes thermiques extrêmes et en particulier à des froids pouvant être intenses. Des normes internationales définissent le travail au froid à des températures égales ou inférieures à 10°C.  Le premier article de cette veille explore les performances cognitives* de huit participants humains exposés 24 heures à une température de 7,5°C. Il en découle quelques recommandations en cas d’exposition prolongée au froid. Le second article présente de récents travaux menés sur le transfert de chaleur à travers différentes couches textiles, utilisées dans la conception de vêtement de protection contre le froid. […]

      Source : IRSST en lien avec vous, 30 octobre 2017.
      http://bvs.mag.anses.fr/sites/default/files/BVS-mg-032-Vinches-Halle.pdf
    Travail en hauteur
Septembre 2017
Juin 2017
Avril 2017
Janvier 2017
Novembre 2016
    Accident et maladie professionnelle
    • Nous connaissons tous l’odeur d’un plancher de bois fraîchement verni ou d’une salle de bain fraîchement peinte avec une peinture à l’huile. Cette odeur provient des solvants utilisés pour la fabrication du vernis ou de la peinture et qui s’évaporent dans l’air après l’application du produit. Peu de temps après avoir senti cette odeur et donc, suite à  l’exposition aux vapeurs de solvant, les yeux commencent à piquer et on ressent une irritation du nez et de la gorge. En restant plus longtemps dans la pièce, on peut développer un mal de tête. Ce sont les premiers symptômes d’une intoxication aux vapeurs de solvant, qui ont des propriétés neurotoxiques. En quittant la pièce et en cessant l’exposition, les symptômes disparaîtront sans problème. […]

      Source : King, N. « Les maladies liées à l'exposition aux produits neurotoxiques. » Journal de l’UTTAM. Automne 2016. P. 4-5.
      http://uttam.quebec/journal.pdf
    • Il a toujours été présent, mais le TSPT attire de plus en plus l’attention comme trouble de la santé lié au travail. Au fur et à mesure que nous comprenons mieux cette maladie, sa définition continue de s’élargir et d’évoluer, pour inclure de nouveaux facteurs de risque et professions présentant les plus grands dangers d’exposition à des évènements traumatisants. Même si nous ne pouvons pas toujours prévenir ces évènements, de l’aide existe pour ceux et celles qui développent des troubles de santé mentale importants après avoir vécu de telles expériences. Renseignez-vous sur le TSPT, les travailleurs les plus menacés et les façons d’offrir votre aide. […]

      Source : CCHST. Le Rapport sur la santé et la sécurité, vol. 14, no 10, octobre 2016.
      http://cchst.ca/newsletters/hsreport/issues/2016/10/ezine.html#hsreport-ontopic
    Amiante
    Appareil de levage et gréage
    Bruit et vibration
    Cadenassage
    Conduite de véhicule, signalisation et travaux de route
    • Pour assurer la sécurité des usagers de la route comme celle des travailleurs au chantier, le signaleur vit sous la menace constante de véhicules en mouvement. Exposé des journées entières au vent, au soleil et aux intempéries, il risque tantôt l’hypothermie, tantôt le coup de chaleur. Il peut aussi faire l’objet d’agressions verbales et physiques de la part de conducteurs impatients. Sans oublier le bruit incessant des véhicules qui, parfois, brouille sa vigilance. Le rôle du signaleur est à tel point ingrat et dangereux qu’il a donné lieu à un renforcement des obligations et des responsabilités du maître d’oeuvre, notamment en matière de formation. […]

    Divers
    • Vous êtes à la recherche de mesures d’ingénierie pour protéger les travailleurs contre la poussière de silice cristalline qui se dégage lorsqu’ils coupent du béton ou d’information sur la façon d’atténuer les risques ergonomiques dans l’industrie du nettoyage à sec? Le National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH) a lancé une nouvelle base de données appelée « Engineering Controls Database », qui offre de l’information sur les mesures d’ingénierie efficaces pouvant protéger les travailleurs en éliminant ou en réduisant les situations dangereuses. Les mesures d’ingénierie bien conçues peuvent être très efficaces pour protéger les travailleurs et peuvent rehausser la sécurité des systèmes, en réduisant considérablement le risque de blessures ou de maladies.

      Source : CCHST. Le Rapport sur la santé et la sécurité, vol. 14, no 10, octobre 2016.
      http://cchst.ca/newsletters/hsreport/issues/2016/10/ezine.html#hsreport-partners
    Électricité
    Enquête après accident
    Équipement de protection individuelle
    • When working at heights, workers often rely on fall protection equipment to keep them safe. However, when working on a leading edge or around sharp work surfaces, the lifeline or lanyard — including a self-retracting lanyard or lifeline (SLR) — can become frayed or cut as it rubs against the edge. This damage can weaken the equipment to the point where, if a worker fell, the force of arresting the fall would likely cause the lanyard, lifeline, or SRL to fail.

      Source : IHSA. 2-Minute News, September 2016.
      https://www.ihsa.ca/PDFs/Products/Id/W253.pdf
    Ergonomie
    • Collaborer est souvent la meilleure solution pour réduire le risque de blessures dans un environnement dynamique comme celui de la construction. Le déplacement des charges lourdes est une réalité incontournable du milieu de la construction. La sollicitation intense du système musculo-squelettique chez les travailleurs occasionne beaucoup de blessures aux membres supérieurs. Pour éviter les accidents graves et les maux chroniques, mieux vaut prévenir. En 2014, dans le secteur du bâtiment et des travaux publics, les troubles musculo-squelettiques constituaient 21,1 % des dossiers ouverts par la CNESST. On y recense autour de 1 500 demandes annuellement depuis 2011. […]

    Espace clos
    • Cette recherche vise à prévenir les accidents en espaces clos en aidant les entreprises à appliquer la réglementation en vigueur. Les deux objectifs spécifiques sont de (i) mieux comprendre la gestion des risques en espace clos et déterminer les difficultés en se basant sur la littérature et des observations sur le terrain et (ii) développer un outil d'analyse du risque et de catégorisation des interventions en espace clos qui répond aux besoins établis dans la première partie du projet. La méthode de recherche inclut (i) une revue critique de la littérature sur la gestion des risques en espace clos, (ii) une analyse des enquêtes d'accidents mortels en espace clos au Québec. […]

      Source : Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail. Chinniah, Y.; Bahloul, A.; Burlet-Vienney, D.; Roberge, B. Développement d’un outil d’analyse du risque et de catégorisation des interventions en espace clos. Montréal : IRSST, 2016. xi, 111 p. (Études et recherches ; R-928).
      http://www.irsst.qc.ca/media/documents/PubIRSST/R-928.pdf
    Excavation
    • Ce guide est un véritable aide-mémoire des pratiques à respecter. D’approche simple et pédagogique, il apporte un éclairage particulier sur les bonnes attitudes à adopter en toutes circonstances. La réalisation d'ouvrages verticaux, l'excavation traditionnelle d'un puits, le soutènement provisoire, le marinage, le creusement, chaque situation est passée au crible des dangers potentiels, auxquels sont associés les messages de prévention appropriés. […]

    • Creuser à l’aveuglette est une activité qui peut être risquée ! Pour prévenir le pire, des précautions s’imposent. De plus en plus de fournisseurs de services publics ont recours à l’enfouissement pour faire cheminer leur infrastructure, si bien qu’aujourd’hui, le sous-sol québécois est parcouru par un vaste réseau constitué de canalisations, de fils électriques, de conduites de gaz, et de câbles téléphoniques et de câblodistribution. Une solution qui présente de nombreux avantages, particulièrement sur le plan esthétique, mais qui ne met pas pour autant le réseau souterrain à l’abri des ruptures accidentelles. […]

    Lois et règlements
    • En 1992, des accusations en vertu du Code criminel avaient été portées contre la mine Westray en Nouvelle-Écosse, une société à but lucratif, mais elle avait évité toute condamnation grâce à son voile corporatif. En effet, le droit à l’époque rendait très difficile d’imputer à une compagnie la responsabilité pour les gestes et omissions négligents de ses employés et dirigeants. L’injustice avait soulevé un tollé qui, après des années de luttes menées notamment par le syndicat des Métallos, a donné lieu à la modification du Code criminelpar le projet de loi C-45. Ces modifications n’ont pas créé un nouveau crime, mais elles ont introduit des mécanismes juridiques qui permettent plus facilement, en principe, d’imputer à une compagnie les actes ou omissions de ses agents et particulièrement de ses cadres supérieurs. […]

      Source : Lippel, K. « Quelle place pour le droit criminel en matière de santé et sécurité du travail? » Journal de l’UTTAM. Automne 2016. P. 12-13.
      http://uttam.quebec/journal.pdf
    • Au chantier, le rôle du maître d’oeuvre n’est pas de tout repos. Un peu à la manière du maestro, il lui appartient d’orchestrer l’ensemble des travaux à exécuter. Mais ses obligations contractuelles ne s’arrêtent pas là, loin s’en faut. Sur ses épaules pèsent également de lourdes responsabilités en matière de santé et de sécurité du travail. Et celles-ci peuvent l’exposer à d’éventuelles poursuites criminelles. […]

    Métier
    Organisation de la prévention
    • Au chantier, le rôle du maître d’oeuvre n’est pas de tout repos. Un peu à la manière du maestro, il lui appartient d’orchestrer l’ensemble des travaux à exécuter. Mais ses obligations contractuelles ne s’arrêtent pas là, loin s’en faut. Sur ses épaules pèsent également de lourdes responsabilités en matière de santé et de sécurité du travail. Et celles-ci peuvent l’exposer à d’éventuelles poursuites criminelles. […]

    • Vous les connaissez peut-être sous les noms de discussions du matin, de breffages quotidiens, d’exposés sur les mesures de sécurité ou de réunions de chantier. Vous avez peut-être même participé à une telle réunion ce matin. Leur appellation peut différer, mais ce sont toutes des discussions brèves axées sur la sécurité, qui sont tenues entre les employés et les gestionnaires ou les superviseurs. Les réunions de chantier peuvent constituer un moyen efficace pour la promotion d’une culture efficace axée sur la sécurité, car elles permettent de tenir les travailleurs et les superviseurs informés et à jour relativement aux préoccupations, aux procédures pertinentes et aux sujets liés à la sécurité. […]

      Source : CCHST. Le Rapport sur la santé et la sécurité, vol. 14, no 10, octobre 2016.
      http://cchst.ca/newsletters/hsreport/issues/2016/10/ezine.html#hsreport-tipstools
    • Il n’est pas rare de constater qu’une personne met de côté des règles de sécurité lorsqu’elle sait que personne ne viendra l’importuner à ce sujet et, d’autant plus si le respect des règles de sécurité lui apporte des inconvénients, de l’inconfort ou s’avère un obstacle à son efficacité personnelle. L’entreprise peut bien disposer d’une politique, d’un système de gestion de la santé-sécurité, de procédures et de règles de sécurité, etc. Toutefois, il s’agit de mécanismes qui exercent une pression extérieure en vue de l’adoption des comportements sécuritaires. Si on souhaite inciter les membres du personnel à adhérer à une culture positive en SST, à adopter des comportements sécuritaires, il importe d’agir également sur les incitatifs qui rehaussent la motivation personnelle à adopter des pratiques de travail sécuritaires. […]

      Source : Centre patronal de santé et sécurité du travail du Québec. Info SST, novembre 2016.
      http://www.centrepatronalsst.qc.ca/infos-sst/le-point-sur/culture-sst/favoriser-des-pratiques-securitaires-meme-en-labsence-de-supervision.html
    • « J’aime bien répéter que la santé et la sécurité ne sont que de la gestion des risques. Pour arriver à gérer des risques, la première chose à faire est donc de les identifier, car on ne peut gérer ce que l’on ne connait pas. Toutefois qu’arrive-t-il lorsque vous faites des changements dans votre procédé? Si vous entrez des nouveaux produits chimiques, achetez de la nouvelle machinerie ou autres, vous êtes peut-être en train d’inviter le la visite non-désirable au sein des murs de votre organisation… Vous invitez des nouveaux risques! » […]

    • Marc-André veut améliorer la qualité de la finition de ses travaux. Il décide d’aller voir Paul et lui explique sa problématique. Après quelques minutes, Paul lui pose quelques questions sur ses façons de faire et l’aide à trouver différentes solutions. Quelques jours plus tard, Paul demande à Marc-André : « Alors, quelle option as-tu retenue et pourquoi ? » Planifié ou informel, le coaching peut être utilisé en différentes occasions et, ainsi, devenir un moyen de maintenir votre compétitivité sur le marché grâce à une main-d’œuvre compétente et mobilisée.

    • Les gestionnaires SST interviennent en entreprises avec la mission d'identifier les risques, leur dangerosité et les solutions adaptées à les résoudre. Chaque étape de leur recherche conduira à la prise en charge des problèmes et la création d'un plan de prévention et de gestion des risques. Multidisciplinaires et essentiels pour les entreprises, ces gestionnaires doivent enseigner et impliquer chaque partie de l'entreprise à agir au quotidien pour prévenir les risques et savoir comment se comporter face à un problème. […]

    Outil / appareil / machine
    Santé et sécurité du travail
    • Vous êtes à la recherche de mesures d’ingénierie pour protéger les travailleurs contre la poussière de silice cristalline qui se dégage lorsqu’ils coupent du béton ou d’information sur la façon d’atténuer les risques ergonomiques dans l’industrie du nettoyage à sec? Le National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH) a lancé une nouvelle base de données appelée « Engineering Controls Database », qui offre de l’information sur les mesures d’ingénierie efficaces pouvant protéger les travailleurs en éliminant ou en réduisant les situations dangereuses. Les mesures d’ingénierie bien conçues peuvent être très efficaces pour protéger les travailleurs et peuvent rehausser la sécurité des systèmes, en réduisant considérablement le risque de blessures ou de maladies.

      Source : CCHST. Le Rapport sur la santé et la sécurité, vol. 14, no 10, octobre 2016.
      http://cchst.ca/newsletters/hsreport/issues/2016/10/ezine.html#hsreport-partners
    • Le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (CCHST) a mis en circulation une application donnant un accès instantané, sur des appareils mobiles, à de l’information et à des conseils utiles en matière de santé et de sécurité au travail. L’application Réponses SSTdonne accès à la collection de fiches d’information en ligne du Centre qui se trouve sur le site Web du CCHST et qui contient des milliers de questions et de réponses sur près de 600 sujets liés à la santé et au mieux-être des travailleurs, du stress au travail et de la sécurité des produits chimiques aux conseils sur l’ergonomie et les conseils de sécurité saisonnier. Avec l’aide de l’application mobile, les utilisateurs peuvent avoir accès aux réponses sur la SST qui ne sont pas en ligne, dans les régions reculées et les sites d’emploi, ou lorsque la connexion sans fil est absente ou non fiable. [...]

      Source : CCHST. Novembre 2016.
      http://www.cchst.ca/products/oshanswers_app/
    SIMDUT / SGH
    • Le SIMDUT change. Avec l’imminence de l’échéancier de la transition, les fournisseurs de produits dangereux doivent se préparer. Téléchargez un livre blanc gratuit du CCHST qui fournit des directives sur la façon de passer de la FS en format ANSI à 16 rubriques pour SIMDUT 1988 à une FDS pour SIMDUT 2015. Le guide, qui comprend des tableaux, des explications et des conseils utiles, sera profitable aux employés et aux professionnels de la sécurité qui connaissent le SIMDUT 1988 et qui désirent mieux comprendre la nouvelle information requise dans une FDS du SIMDUT 2015.

      Source : CCHST. Liaison, septembre 2016.
      http://www.cchst.ca/products/canwrite/whitepaper.html
    Travail à la chaleur / au froid
    • Bien s’habiller pour travailler au froid

      Pierre C. Dessureault, professeur à l’UQTR, explique comment bien se vêtir lorsque l’on travaille au grand froid. Il passe en revue les trois couches de vêtement que l’on doit porter afin d’obtenir une bonne isolation (sous-vêtements, couches intercalaires et couche extérieure) ainsi que les tissus à privilégier pour chaque type de vêtement. Il émet également des recommandations pour la protection des pieds, des mains et de la tête. Enfin, il insiste sur les règles de base à respecter : les sous-vêtements et les couches intercalaires ne doivent pas contenir de coton, il faut choisir des vêtements ajustés à notre taille et qui s’enfilent aisément l’un par-dessus l’autre et s’assurer qu’ils restent secs.

      Disponible pour le prêt au centre de documentation de l’ASP Construction à la cote DV-340047.

      Source : Association paritaire pour la santé et la sécurité du secteur minier; Dessureault, P.C. L’habillement pour le travail par grand froid. [Québec] : APSM, 2015. DVD (env. 10 min). Aussi disponible en ligne :
      https://www.youtube.com/watch?v=NrX70d94MAo
    • Alberta Health Services and its industry partners began the Be Sunsible initiative in 2010 to increase the recognition of ultraviolet radiation (UVR) as an occupational hazard and to reduce the incidence of skin cancer among outdoor workers in Alberta. This website will provide employers of outdoor workers with information on the occupational hazards of UVR. With these online tools and resources, you will be able to create a comprehensive sun safety program and a supportive environment for outdoor workers. As well, you will positively impact modifiable risk factors for skin cancer at the workplace level.

      Source : Alberta Prevents Cancer.ca
      http://besunsible.albertapreventscancer.ca/
    Travail en hauteur
    • When working at heights, workers often rely on fall protection equipment to keep them safe. However, when working on a leading edge or around sharp work surfaces, the lifeline or lanyard — including a self-retracting lanyard or lifeline (SLR) — can become frayed or cut as it rubs against the edge. This damage can weaken the equipment to the point where, if a worker fell, the force of arresting the fall would likely cause the lanyard, lifeline, or SRL to fail.

      Source : IHSA. 2-Minute News, September 2016.
      https://www.ihsa.ca/PDFs/Products/Id/W253.pdf
    • Les travaux en hauteur, faut-il le rappeler, sont la principale cause d’accidents graves et de décès dans l’industrie de la construction. En effet, chaque année, des travailleurs meurent ou sont blessés grièvement alors qu’ils chutent d’un toit, d’un pylône, d’une échelle ou d’un échafaudage. Dans un monde idéal, il suffirait d’éliminer le travail en hauteur pour écarter définitivement le danger. Une solution toutefois peu réaliste au chantier, où le travail en hauteur fait partie de la donne. […]

    • Si l’élimination à la source des risques ou la pose des protections collectives ne sont pas réalisables, l’une des mesures disponibles contre les chutes de hauteur est le port d’un système individuel d’arrêt de chute composé, entre autres, d’un harnais pour la préhension du corps, d’un système de liaison fait d’une longe et d’un absorbeur d’énergie, et d’un ancrage. Afin de permettre la mobilité verticale du travailleur, cet ancrage est généralement une corde d’assurance verticale. Ces cordes sont fabriquées à partir de fibres polymères dont la performance peut être altérée lors des expositions prolongées aux agents de vieillissement environnementaux tels que le rayonnement ultraviolet (UV) et l’humidité. Ce projet porte sur l’effet des expositions prolongées aux intempéries sur les propriétés de certaines cordes d’assurance verticales, notamment sur leur résistance mécanique. […]

      Source : IRSST. Arrieta, C.; Lan, A.; Nguyen-Tri, P.; Vu-Khanh, T. Étude sur le vieillissement, la dégradation et la durée de vie des équipements de protection contre les chutes : Cordes d’assurance. Montréal : IRSST, 2016. 78 p. (Études et recherches : prévention des risques mécaniques et physiques / IRSST ; R-925).
      http://www.irsst.qc.ca/media/documents/PubIRSST/R-925.pdf
    • Globally, falls from height (FFH) are a substantial public health jeopardy and are among the important leading causes of serious and fatal injuries for construction workers. A comprehensive understanding of the causal factors in FFH incidents is urgently required; however, the literature appears to lack a scientific review of FFH. In this study, 297 articles that contribute to the topic of fall incidents were reviewed.  [...]

      Source : IRSST. Blogue de la veille Équipements de protection, 6 octobre 2016.
      http://www.mdpi.com/1660-4601/13/7/638
Septembre 2016
Juillet 2016
Mai 2016
Mars 2016
    Accident et maladie professionnelle
    • Le tétanos est une maladie infectieuse, grave et mortelle, causée par une bactérie qui pénètre dans le corps par une blessure souillée de terre ou de rouille. Heureusement, vous pouvez prévenir l’infection en vous faisant vacciner contre le tétanos tous les 10 ans. La bactérie (bacille tétanique) se trouve principalement dans la terre et dans la poussière et elle peut contaminer toute plaie ouverte. En effet, elle peut pénétrer dans l’organisme par une blessure, si minime soit-elle, produite par une écharde, un clou, une piqûre, etc. […]

      Source : Centre patronal de santé et sécurité du travail du Québec. Info SST, mars 2016.
      http://www.centrepatronalsst.qc.ca/infos-sst/le-point-sur/risque/tetanos-et-vaccination.html
    • Guide pratique pour protéger la peau des substances qui peuvent l'affecter et qui peuvent également provoquer d'autres dommages suite à une absorption cutanée. En anglais.

      Source : CSST. Centre de documentation. Nouveautés, février 2016, p.10.
      Source originale : Grande-Bretagne. Health and Safety Executive. Managing skin exposure risks at work. 2nded. [Bootle, G.-B.] : HSE, 2015. 30 p. (Health and safety guidance / HSE ; 262).
      http://www.hse.gov.uk/pubns/priced/hsg262.pdf
    • IHSA.ca Magazine is produced four times each year. In each issue, you will find valuable information such as injury prevention tips and enforcement blitz announcements. This edition of IHSA.ca Magazine focuses on occupational disease. Vol. 15, Issue 2.

      Source : IHSA. 2-Minute News, February 2016.
      http://www.ihsa.ca/News_Events/HS_Magazine.aspx
    Amiante
    • Sensibilisation à l’amiante − DVD

      Sensibilisation aux dangers et aux mesures à prendre pour prévenir les risques à la santé causés par l’amiante. Aborde, entre autres, les effets sur la santé, les lieux où l’on peut retrouver de l’amiante (revêtements muraux, carrelage, tuyauterie), les activités à risque (travaux électriques, rénovation, maintenance), les mesures de contrôle administratives (signalisation, registre) et d’ingénierie (enlèvement, mise sous enceinte). Destiné à tous les travailleurs pouvant se trouver en présence d’amiante sur leur lieu de travail.

      Disponible pour le prêt au centre de documentation de l’ASP Construction à la cote DV-001169.

      Source : Safetycare. Sensibilisation à l’amiante. [Burlington, Ont.] : Safetycare, [2015]. DVD (12 min).
    • En France, jusqu'à la moitié des années 1990, l'amiante de type chrysotile a été intentionnellement ajouté dans certains revêtements routiers afin d'assurer une meilleure durabilité de la couche de finition, les chaussées pouvant être sujettes à une usure prématurée selon le taux de fréquentation et de sollicitation des véhicules (cf. encadré 1). Or, les travaux de réfection ou de réaménagement des chaussées peuvent déstructurer la matrice du revêtement, émettre des fibres d'amiante et, par conséquent, avoir un effet sur la santé des travailleurs si les mesures de prévention ne sont pas adoptées par les professionnels. […]

      Source : Romero-Hariot, A.; Eypert-Blaison, C.; Vincent, R. « Exposition à l'amiante chrysotile lors de travaux sur chaussées amiantées : étude de cas ». Hygiène & sécurité du travail, no 241, décembre 2015. 9 p.
    Bruit et vibration
    Cadenassage
    • Ce guide se veut un outil d’information pour les employeurs et les travailleurs qui ont à utiliser une méthode de contrôle des énergies tel le cadenassage dans l’exécution de leur travail.

      Source : CNESST. Direction de la prévention-inspection. Bernard, H.; Bouchard, P.; Deschênes, É. Cadenassage et autres méthodes de contrôle des énergies : guide d’information sur les dispositions réglementaires. [Montréal] : CNESST, 2016. 42 p. DC 200-1579.
      http://www.csst.qc.ca/publications/200/Pages/DC-200-1579.aspx
    • Malgré les apparences, un appareil brisé hors d’état de marche n’a rien d’inoffensif. Il est au contraire dangereusement sournois, car il peut être le siège de toutes sortes d’énergies prêtes à se libérer de façon intempestive. Et dans ce cas, mieux vaut ne pas être dans les parages. De la vapeur peut jaillir d’une vanne, la pression hydraulique peut faiblir et faire tomber un bras de levage, de l’électricité peut circuler, le réservoir d’un produit corrosif peut fuir. […]

      Source : Levée, V. « Une nouvelle réglementation clé pour contrôler les sources d’énergie » Prévention au travail, vol. 29, no 1, printemps 2016, p. 7-14.
      http://preventionautravail.com/reportages/313-une-nouvelle-reglementation-cle-pour-controler-les-sources-d-energie.html
    • Le 14 janvier 2016 sont entrées en vigueur des modifications réglementaires au Règlement sur la santé et la sécurité du travail afin d’abroger les articles 185 et 186 et d’introduire la nouvelle sous-section 1.1. de la section XXI, portant spécifiquement sur le cadenassage et les autres méthodes de contrôle des énergies.

      Dans la même veine, le Code de sécurité pour les travaux de construction a également été modifié pour y introduire la sous-section 2.20 spécifique au cadenassage de la section II. Désormais, les responsabilités des divers intervenants, tant en établissement que sur les chantiers de construction, sont déterminées pour assurer la santé et la sécurité des travailleurs qui effectuent des travaux dans la zone dangereuse d’une machine ou sur une installation électrique avec les adaptations nécessaires. […]


      Source : Levée, V. « Le nouveau cadre légal concernant le cadenassage et les autres méthodes de contrôle des énergies » Prévention au travail, vol. 29, no 1, printemps 2016, p. 15.
      http://preventionautravail.com/droits-et-obligations/316-le-nouveau-cadre-legal-concernant-le-cadenassage-et-les-autres-methodes-de-controle-des-energies.html
    Chantier
    Coffrage et décoffrage
    Conduite de véhicule, signalisation et travaux de route
    • Dans un objectif de prévention globale, ce guide propose une démarche pour définir le besoin d’un dispositif de détection, démarche préalable à toute installation sur un engin mobile. De fait, ces dispositifs interviennent de manière complémentaire et ne peuvent supprimer tous les risques de collision avec les piétons. Le guide présente les étapes pour le déploiement d’un tel dispositif et décrit ceux offerts sur le marché. D’abord, le système d’aide visuelle de type caméra-écran (critères de choix, mise en œuvre, etc.), puis cinq technologies de détection de personnes (ultrasons, marqueurs radioélectriques, analyse d’images, radar et laser). Un tableau synthèse des caractéristiques principales est proposé pour chaque technologie.

      Source : Institut national de recherche et de sécurité (France). Lamy, P.; Charpentier, P. Le Brech, A. et al. Prévenir les collisions engins-piétons : la place des dispositifs de détection et d’aide visuelle. 3e éd. Paris : INRS, 2015. 58 p. ED 6083.
      http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=ED%206083
    • Les modifications au Code de sécurité pour les travaux de construction visent à éliminer la manœuvre de recul, lorsque possible, sinon à éliminer la présence de toute personne dans la trajectoire de recul en effectuant la manœuvre dans une aire de recul ou en contrôlant la trajectoire de recul à l’aide d’un signaleur de chantier. […]

      Source : ASP Construction. Prévenir aussi, vol. 31, no 1, printemps 2016, p. 2-4.
      http://www.asp-construction.org/bulletin-prevenir-aussi/magazine/dl/printemps-2016
    Divers
    • Les installations d’hygiène inadéquates sur les chantiers de construction sont une des causes principales de la propagation des maladies chez les travailleurs de la construction et leurs familles. Cette vidéo traite de la façon de protéger les travailleurs contre les dangers d’une mauvaise hygiène et la propagation des maladies infectieuses sur les chantiers de construction. Réglementation ontarienne. En anglais.

      Source : Ontario. Ministère du Travail. Quoi de neuf? No 69, février 2016.
      https://www.youtube.com/watch?v=SuOiicou3r0
    • La lumière, c’est plus que le spectre électromagnétique qui éclaire notre monde. En effet, ces ondes influent indéniablement sur notre comportement, notre humeur et sur la santé générale. Alors que divers chercheurs mettent en évidence les liens entre la lumière et la santé, l’industrie de l’éclairage commence à intégrer des critères liés à la santé dans la conception de ses produits et dans les normes d’éclairage. […]

      Source : DiLouie, C.. « Lumière tonifiante : l’éclairage et la santé humaine ». Électricité Québec, vol. 63, no 2, mars 2016. P. 30-33.
      https://www.cmeq.org/index.php?eID=dumpFile&t=f&f=15990&token=82babb62a9d5428cefae27c53ba254bd64f1d545
    Électricité
    • Année très difficile en ce qui concerne les accidents liés à l’électricité au Québec. Sur les 43 décès survenus au travail dans la province pendant l’année, sept impliquaient l’électricité, soit 16,3 %. En plus, quatre personnes ont subi des éclairs d’arc (arc flash) et neuf autres ont subi des électrisations majeures. Il y avait longtemps que le bilan n’avait pas été aussi lourd. […]

      Source : Magazine Électricité plus. Gosselin, N., 14 janvier 2016.
      https://electricite-plus.com/2016/01/14/2015-tristes-records-daccidents-lies-a-lelectricite/
    • From a light bulb to a laptop, electricity powers a host of appliances on which modern society depends. But the energy that gives us illumination can also take the light of life out of workers who come into contact with it. While we have made big strides in learning how to use electricity safely, we have yet to master the art of preventing electrical energy from taking its toll.

      Consultez les archives de nov.-déc. 2015.

      Source : Moulton, D. « On the live line : electrical hazards ». Occupational Health and Safety Canada. Vol. 31, no 6, Nov.-Dec. 2015. P. 30-34.
      http://www.ohscanada.com/digital-archives/
    Enquête après accident
    Équipement de protection individuelle
    • Fiche présentant les principales mesures préventives de réduction du bruit et des informations sur l'efficacité des protecteurs auditifs. Dresse un tableau synthèse sur les avantages et les inconvénients des coquilles antibruit et des divers types de bouchon afin de faciliter la sélection d'une protection auditive.

      Source : ASP Construction. Lafontaine, K. La protection auditive. Anjou : ASP Construction, 2016. 1 dépliant. (Fiche de prévention / ASP Construction).
      http://www.asp-construction.org/publications/publication/dl/protection-auditive
    • On voit apparaîtreaujourd’hui des équipements de protection individuelle (EPI) dotés de nouvelles fonctionnalités. Certains réagissent à l’état physiologique du travailleur, d’autres alertent en cas de problème. En plein essor, ces dispositifs innovants doivent cependant encore faire leurs preuves. Et ne pas se substituer aux principes généraux de la prévention, qui consistent à privilégier avant tout des mesures de protection collective et un recours aux EPI en solution ultime. […]

      Source : Duval, C. « Technologies : quand l’EPI devient intelligent ». Travail et sécurité. No 768, janv. 2016. P. 26-27.
      http://www.travail-et-securite.fr/ts/perspectives/article.html?refINRS=TS768.PERSPEC
    • Chaque année au Canada, un nombre important de travailleurs subit des lésions graves aux yeux qui obligent ces derniers à s'absenter de leur emploi. Des poussières ou particules projetées dans l’air, aux éclaboussures d’agents irritants ou corrosifs, en passant par les rayonnements UV, les risques sont importants dans la plupart des environnements. […]

    • La protection des yeux contre les objets projetés, la poussière ou les éclaboussements a longtemps été la principale fonction des lunettes de sécurité, sinon la seule. Les percées médicales et technologiques ont permis de mieux comprendre les effets néfastes de la lumière sur l’œil et de développer des équipements de protection de plus en plus spécialisés. Alors que le format et le matériau de la lunette protégeront les yeux des chocs, la lentille, pour sa part, viendra assurer une défense contre les rayonnements et améliorera la perception du travailleur. Rayons UV, lumière bleue, neige éblouissante, pénombre; la lumière apporte son lot de défis... […]

    • Le port du casque de sécurité s’impose dans tout lieu de travail où se présentent des risques de blessure à la tête. Il s’avère tout aussi essentiel de se tenir informé des nouvelles normes en vigueur afin de conserver son programme de SST à jour. Voici quelques-uns des plus récents changements, ainsi qu’un rappel des points les plus importants en matière de protection de la tête. […]

    Innovation
    Lois et règlements
    Organisation de la prévention
    • À la suite de vacances à Walt Disney World, l’auteur partage ses trois découvertes relatives au succès de Walt Disney pour lesquelles il croit qu’il est facile d’établir un parallèle avec la gestion de la prévention. Il parlera des trois ingrédients magiques du succès en matière de prévention des accidents de travail : le design et l’environnement, le système de gestion et les ressources humaines. […]

      Source : Ferron, M.-A. « Magie au service de la SST ». Travail et santé. Guide source 2016. Vol. 31, no 5, suppl. déc. 2015. P. 14-15.
      http://travailetsante.net/data/documents/GUIDE-SOURCE-2016-Travail-et-sante.pdf
    • Principes fondamentaux de l’évaluation des risques − DVD

      Vidéo détaillant le processus pour mettre en œuvre une évaluation des risques dans un milieu de travail. Les concepts de « danger » et de « risque » sont expliqués et illustrés par des exemples. L’objectif de l’évaluation est d’établir si le niveau de risque découlant des tâches effectuées est acceptable ou si des mesures de prévention ou de contrôle additionnelles doivent être mises de l’avant pour maîtriser les dangers et éliminer ou réduire les risques inacceptables. Explique les étapes qu’exige une évaluation des risques et met l’accent sur diverses méthodes de prévention ou de contrôle des risques : élimination, substitution, mesures d’ingénierie et administratives. Conclut avec la dernière étape qui consiste à informer le personnel concerné de ses résultats, à appliquer les améliorations nécessaires et à réviser régulièrement l’évaluation afin de s’adapter à l’évolution du milieu de travail.

      Disponible pour le prêt au centre de documentation de l’ASP Construction à la cote DV-340046.

      Source : Safetycare. Principes fondamentaux de l’évaluation des risques. [Burlington, Ont.] : Safetycare, [2015]. DVD (17 min).
    • Régulièrement, on nous rappelle l’importance de la prévention des accidents sur les  lieux de travail. Tout aussi régulièrement, il est fait état d’accidents entraînant des blessures ou même la mort chez les travailleurs. Un moyen simple et efficace  d’améliorer la sécurité est la pause-sécurité. […]

      Source : Ayotte, M. « Ferez-vous une pause-sécurité cette semaine? » Électricité Québec, juil-août 2015. P. 36-39.
      https://www.cmeq.org/fileadmin/user_upload/documents/Electricite_Quebec/EQ_2015_06_Juillet_Aout.pdf
    Outil / appareil / machine
    • Lorsqu'on fait référence à une station d'étalonnage ou à une station d'accueil pour des détecteurs de gaz, il faut savoir que les deux permettront la réalisation de procédures basiques de maintenance comme les étalonnages et tests de déclenchement. Ces tâches peuvent être effectuées manuellement, mais la station d'étalonnage et la station d'accueil présentent toutes deux des avantages et des caractéristiques supplémentaires. La vraie différence tient à ce que la station d'accueil peut faire de plus que la station d'étalonnage. […]

      Source : Industrial Scientific. « Station d'étalonnage ou station d'accueil® : quelle est la station la plus adaptée à vos détecteurs de gaz ? » Travail et santé. Guide source 2016. Vol. 31, no 5, suppl. déc. 2015. P. 20-21.
      http://travailetsante.net/data/documents/GUIDE-2016.pdf
    • Les outils de coupe ont tous en commun un accessoire qui fait l’essentiel du travail, et il s’agit, bien entendu, de la lame. Qu’elle soit circulaire ou linéaire, munie de petites ou de grosses dents, sa plus grande utilité demeure toujours de couper les matériaux le plus rapidement et le plus proprement possible, et ce, tout en offrant une durabilité maximale. Voici ce qu’il faut savoir pour s’y retrouver devant la multitude de produits toujours plus performants. […]

      Source : APCHQ. Québec Habitation, vol. 33, no 1, fév.-mars 2016. P. 38-39.
      https://www.apchq.com/publications/magazine-quebec-habitation
    • Description des caractéristiques techniques d'une enceinte de protection conçue pour protéger les opérateurs de blessures pouvant être provoquées par l'éclatement d'un pneu de grandes dimensions lors du gonflement.

      Source : CSST. Centre de documentation. Nouveautés, février 2016, p.8.
      Source originale : Centre de recherche industrielle du Québec. Enceinte de protection : système de protection pour le gonflement des pneus : modèle 76-30. Québec : CRIQ, 2015, [2] p.
      https://www.criq.qc.ca/images/pdf/fiches_techniques/enceinte_de_protection.pdf
    Santé et sécurité du travail
    Soudage et procédés connexes
    Substance dangereuse
    • L’utilisation du revêtement extérieur en fibrociment en remplacement du revêtement en bois est en hausse dans l’industrie de la construction. Cependant, ce matériau durable peut contenir jusqu’à 50 % de silice cristalline. Or, il a été établi que sa coupe, à l’aide d’une scie mécanique, produit une exposition excessive à cette substance qui peut causer la silicose ou le cancer du poumon. Une étude du National Institute for Occupational Safety and Health(NIOSH) a démontré qu’il était possible de réduire l’exposition à la silice par une solution simple et peu coûteuse (par rapport à un aspirateur muni d’un filtre HEPA) en branchant une scie circulaire qui récupère la poussière à un aspirateur d’atelier régulier. Cette étude fournit les consignes de sécurité recommandées pour le système de ventilation par aspiration à la source, pour les scies et lames circulaires, pour les pratiques de travail et pour les appareils de protection respiratoire. En anglais.

      Source : National Institute for Occupational Safety and Health. Reducing Hazardous Dust Exposure When Cutting Fiber-Cement Siding. Cincinnati, Ohio : NIOSH, 2015. 4 p. (Workplace Solutions / NIOSH). DHHS : 2015-185.
      http://www.cdc.gov/niosh/docs/wp-solutions/2015-185/pdfs/2015-185.pdf
    • Comment améliorer la protection des travailleurs contre les fumées de bitume lorsque celui-ci est appliqué sur les chaussées? À cette question, un groupe de travail apporte une réponse : intégrer des systèmes de captage aux finisseurs. Cet article présente les principales conclusions des travaux menés par le groupe. […]

      Source : Cosmin, P. « Captage des fumées de bitume : vers une évolution des finisseurs ». Hygiène et sécurité au travail, no 236, juil-août-sept. 2014. P. 42-43.
      http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=NT%2015
    Travail à la chaleur / au froid
    Travail en hauteur
Janvier 2016
Novembre 2015
Septembre 2015
Juillet 2015
Mai 2015
Mars 2015